La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé 04 90 48 57 54
logo Biocoop
Biocoop Le Thor - Au Quotidien
Mes courses en ligne

LE PLEIN AIR, C'EST FINI...

LE PLEIN AIR, C'EST FINI...

À partir du 13/01/2022

Message de notre productrice locale "Les Volailles de Carole" du 13/01/22 :
Chères clientes, chers clients,
Il est temps de faire un point « grippe aviaire » :
  •  suite à la pétition « pour l’élevage de plein air toute l’année » qui a déjà récolté pas moins de 𝟴𝟲 𝟴𝟬𝟬 𝘀𝗶𝗴𝗻𝗮𝘁𝘂𝗿𝗲𝘀 (un grand Merci!),
  •  suite à une visite à la ferme avec nos élus locaux,
  •  suite à notre mobilisation à différentes manifestations (Paris, Avignon nous concernant),
  •  suite à la rencontre avec le secrétaire du Préfet de Vaucluse et les services de la DDPP,
  •  suite à une première convocation au Conseil d’Etat,
...ça y est nous avons eu un 1er retour par courrier de la Préfecture de Vaucluse…
𝗩𝗼𝗶𝗹𝗮̀...𝗻𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝗺𝗺𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗮𝗶𝗻𝘁𝗲𝘀 𝗱𝗲 « 𝗺𝗲𝘁𝘁𝗿𝗲 𝗮̀ 𝗹’𝗮𝗯𝗿𝗶𝘀 » 𝗻𝗼𝘀 𝘃𝗼𝗹𝗮𝗶𝗹𝗹𝗲𝘀 (c'est un nouveau terme utilisé pour parler de claustration). Auquel cas nous ne pourrons plus mettre en place de poussins et nous serons passible d’une amende 750 euros par volaille à l’extérieur !
Pour le moment, notre seul recours est de monter une demande auprès de la DDPP pour obtenir une autorisation de sortie sur les parcours mais pas plus de 0,5m / volaille …
Il nous semble important de souligner que 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗮𝘃𝗼𝗻𝘀 𝘁𝗼𝘂𝗷𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗮𝗽𝗽𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲́ 𝗹𝗲𝘀 𝗺𝗲𝘀𝘂𝗿𝗲𝘀 𝘀𝗮𝗻𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝘀'𝗶𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗶𝗳𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗰𝗵𝗮𝗾𝘂𝗲 𝗮𝗻𝗻𝗲́𝗲 :
  1.  mise en place de parcours fixes,
  2.  construction de SAS sanitaire,
  3.  formations obligatoires sur la biosécurité,
  4.  prélèvements en prévention des salmonelles,
  5.  campylobacter (entres autres!),
  6.  mise en place de gouttière pour éviter l’eau stagnante sur les parcours…
Tout cela pour nous demander d’enfermer nos volailles ?? 
Alors que le risque de développer d’autres pathologies est bien plus élevé à l’intérieur !!! 
Alors que les foyers de contamination encore une fois cette année ne concernent 𝗤𝗨𝗘 𝗱𝗲𝘀 𝗲́𝗹𝗲𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗻𝘀𝗶𝗳𝘀 𝗲𝘁 𝗡𝗢𝗡 𝗱𝗲 𝗽𝗹𝗲𝗶𝗻 𝗮𝗶𝗿, dans lesquels on déplace les animaux de bâtiments en bâtiments (segmentation de la filière avicole) et des zones où malheureusement la densité de volailles est telle que le risque de contamination est bien plus élevé (sans parler des abattoirs qui sont de véritables usines industrielles dans beaucoup de départements) !
Face à autant d’aberration nous sommes obligées de dénoncer ces incohérences et nous continuerons de trouver des solutions pour 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗽𝗼𝘀𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝘀𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝗾𝘂𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́, 𝗾𝘂𝗶 𝗢𝗨𝗜, 𝗿𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗳𝗼𝗿𝗰𝗲́𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗯𝗶𝗲𝗻-𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝗮𝗻𝗶𝗺𝗮𝗹.
1000 excuses pour ce texte un peu long ressemblant fort à un coup de gueule (nombreux en ce début d’années !  ) mais pas d’inquiétude nous gardons espoir, et attendons d'ici fin mars une nouvelle audience devant le juge du Conseil d'état, tout n'est pas perdu !

Encore un immense MERCI à tous pour vos soutiens, ils sont précieux et indispensables !
Vivement les beaux jours !
Retour